Quels sont les frais à prévoir lors de l’achat de part de SCPI?

Le secteur de l’immobilier a érigé une plateforme d’investissement dont profitent de nombreux associés. Il s’agit entre autres d’un versement de revenus fonciers par la SCPI ou société civile de placement immobilier. Cette dernière est le type de support par excellence pour la transaction immobilière. Il existe toutefois plusieurs types de frais sur l’achat de part d’une SCPI. Aussi, pour le bon déroulement des opérations, le contrôle de la SCPI est nécessaire par le biais d’un organe régulateur. Quels en sont les frais prévus à cet effet ?

Le SCPI et les frais de souscription : pour optimiser le capital

Généralement, tout investisseur sait que l’achat de part de SCPI est soumis à divers frais, à l’exemple de ceux occasionnés au moment de la souscription. Ils sont entre autres prévus pour la rémunération de quelques activités immobilières. Vous payez, même à votre insu, divers frais après avoir effectué un investissement locatif ou l’achat d’un logement. Tous ces frais sont évalués entre 8 et 10 % de la valeur de la transaction. Ainsi, ils permettent de rembourser les droits d’enregistrement ou les frais de notaire. L’agence immobilière peut également avoir sa part. Dans ce sens, le professionnel s’arrange pour aider l’investisseur à lui trouver le bien immobilier de son choix.

Les frais de gestion liés à la SCPI

On appelle frais de gestion ceux qui sont prélevés par la société qui prend en charge la gestion du marché. La valeur de ces frais est fixée annuellement en rapport avec le montant des loyers que reçoit la société de gestion. L’achat de part de SCPI contient ainsi des frais et l’investisseur doit en avoir connaissance au moment de la souscription. La notification est une assurance pour éviter les désagréments et les effets de surprise. Tout compte fait, ces frais de gestion sont justifiés et les professionnels de la gestion du patrimoine le prouvent sur l’authenticité des conseils apportés aux clients ou des investisseurs. Certes, ils n’ont pas de quoi s’inquiéter concernant la réalité des frais des SCPI.

D’autres frais ponctuels à considérer

Un investisseur qui s’implique sur l’achat de part de SCPI s’attend exactement à voir d’autres frais y afférents. À part les frais de gestion et de souscription, l’achat ou la vente d’actifs prévoit aussi une commission. Mais encore faut-il que si d’éventuels travaux sont prévus, la société de gestion puisse encaisser une rémunération en guise de commission. Ces frais sont affectés au suivi et contrôle des travaux pour qu’ils se déroulent dans les bonnes conditions. Le pourcentage est prélevé sur le montant de la facture des travaux à effectuer. Enfin, en cas de donation ou de succession, on ne peut prélever que les frais de cession. La TVA étant forfaitaire, elle y joue aussi un grand rôle.

SCPI / A partir de quel montant puis-je investir ?
Quelle est la durée recommandée pour investir dans les SCPI ?